View a trackCreate a trackSearch for a trackStoriesForumsPremium accountConnection
VisuGPX
Select a file
.gpx .fit .tcx
Options

The threshold and the smoothing optimize the calculation of the difference in height
Sign in
Enter your email and retrieve your password in your mailbox
Or
I already have an account
Log in
Enter the email and password you received during sign in
Sign in | Forgot password

Tête de l'Hivernet, 2824 m, en traversée au plus court + le bonus de la Crête de Rougnous (de 2648 à 2654 m), par la Vieille Cabane, retour par le Fond de la Cabane, depuis la Grand Cabane, 1800 m, Vallée du Rabioux, Châteauroux-les-Alpes, Hautes-Alpes. (Randonnée Pédestre)

La Tête de l'Hivernet, point culminant de la longue crête au Nord d'Embrun qui va du célèbre Mont Guillaume jusqu'à la si singulière Tête de Soleil-Boeuf soutenue au Nord par l'invraisemblable Pelve, bien qu'à ce titre considérée comme le Mont Blanc de l'Embrunais, dépourvue de tout sentier et même sente bien marquée, est très peu fréquentée, quelle que soit la saison, même s'il semblerait que sa fréquentation hivernale soit en progression ces dernières années. Il faut dire que ses pentes sont abruptes et assez avalancheuses; sa seule courte crête Est qui en offre l'accès le plus sûr en présence de neige, peut être considérée comme sa VN en toute saison, généralement décrite comme voie de descente de sa classique traversée depuis le Lac de l'Hivernet par son arête Sud-Ouest, avec ou sans le bonus de la bon enfant Crête de Rougnous et retour par son magnifique alpage tout en balcon; l'effectuer depuis le parking de la Forêt du Mont Guillaume en fait déjà une bien belle aventure dont on aurait bien tort de se priver.
Panoramique à 360° annoté depuis la Tête de l'Hivernet, offert par Topo Randos Montagne
Après cette longue digression de présentation, revenons à notre trace du jour dont l'objet était de s'assurer que la longue arête-crête-croupe Nord-Ouest de la Tête de l'Hivernet était facilement praticable en randonnée alpine telle que nous en avons l'habitude et ainsi faire la preuve que le vieil Ours n'était subitement pas devenu fou lorsqu'il avait envisagé de descendre par là le jour de leur premier enchaînement, depuis ce vallon, du Pelve et de la Tête de Soleil-Boeuf en traversée, le 31 juillet dernier. Nous en avons profité pour également vérifier que la rampe herbeuse du franchissement au plus court de la vaste barre rocheuse au Nord-Ouest de la grande cascade du Torrent de la Rabière était un véritable boulevard emprunté par chamois et moutons sans autre risque que de potentielles chutes de pierres et autres blocs issus de la falaise vu le nombre d'impacts, ne pas y stationner !!! la suite étant évidente et très agréable jusqu'au début de l'arête à remonter, le S suivant l'itinéraire recommandé pour les skieurs n'étant qu'une simple formalité. Le premier ressaut rocheux de cette arête, impressionnant vu du bas, se surmonte frontalement également par un S plus resserré où il faut à peine s'aider des mains; au-dessus elle s'effile sur quelques m sans difficulté technique, ensuite on abandonne son fil en profitant d'une bonne rampe à sa droite, suivie d'une croupe pierreuse très redressée sur un dénivelé d'une cinquantaine de m sous la cote 2531 m, il s'agit de la partie la plus désagréable de tout ce parcours; au-dessus le rocher étant bien meilleur et la pente moindre, c'en est des plus ludique pour les amateurs de ce type de parcours avec, certes, un ensemble de grandes dalles fuyantes superposées sur la gauche dont les dents-de-scie vues depuis la crête entre le Pelve et la Tête de Soleil-Boeuf ont tellement impressionné sa coéquipière qu'elle a refusé de descendre par là, alors qu'il n'y a aucune difficulté pour passer de l'une à l'autre par la droite (en montant bien évidemment !) ; plus haut l'arête devient crête et même croupe pour rejoindre le cairn sommital ! Alors que, comme presque toujours le nez face à la pente, l'Ours n'a pas eu à sortir sa sangle pour la sécuriser. Plus tard, sur l'arête entre le sommet et le collet avant la Crête de Rougnous, il l'entendra quand même lui faire remarquer que, s'il y a fort longtemps, elle était déjà passée par là, c'était en sens inverse et qu'à nouveau le vent dans le nez elle n'était vraiment pas à l'aise, mais faut croire qu'elle a bien progressé depuis puisqu'elle est restée autonome sur tout le parcours, descente de la rampe-cheminée, suivie de la vire à chamois du contournement du seul escalier qui ne se passe pas frontalement compris. Après tout cela, la longue Crête de Rougnous n'était plus qu'une simple formalité et notre virée au Fond de la Cabane qu'une bucolique promenade. Reste que la misérable sente cairnée d'accès à la nouvelle cabane de berger est un fort désagréable tord-chevilles, indigne de la plus proche zone périphérique du Parc National des Ecrins, dont la seule innovation visible est la minable signalétique sur la façade de la Cabane, qu'ils ont rebaptisée "Grand Cabane" encore inconnue de Géoportail, c'est fou ce que ces différents services sont bien coordonnés ?!!!
Options
11km
+1125m/-1124m
05:00

Curves

Speed Hourly elevation Power

Options

Center   Slope

Select a section of track by pressing the "CTRL" key, analyze it by pressing the "x" key

Details


Bref Topo :
depuis la Cabane (ou Grand Cabane), 180? m > la ligne cairnée de la nouvelle cabane de berger (225? m sous la Tête du Tissap) jusqu'à 1950 m environ, lieu-dit la Vieille Cabane, descendre d'une trentaine de m pour ensuite rejoindre à niveau le Torrent de la Rabière qui traverse un joli petit plateau > le traverser pour remonter en face en décrivant un arc de cercle jusqu'à trouver une bonne sente à moutons qui monte jusqu'au pied de la falaise, la suit et la traverse par une providentielle rampe herbeuse très confortable > continuer et traverser en montant le talweg des Reseronnes et, par une évidente diagonale ascendante, rejoindre l'arête Nord-Ouest de la Tête de l'Hivernet qu'il suffit de remonter au mieux (quelques petits passages où il faut s'aider des mains, 2a maxi, peu exposé, mais où il vaut mieux ne pas chuter!) > descente par la classique arête Sud-Ouest là encore avec beaucoup de prudence > enchaînement avec la plus débonnaire Crête de Rougnous jusqu'au collet 2606 m avant la Tête de Chante-Perdrix > retour au mieux par le grand giratoire du Fond de la Cabane de manière à visiter ses plus conséquentes zones humides et ce qu'il reste de ses différents lacs > la nouvelle cabane de berger et rallier la Grand Cabane par sa désagréable ligne de cairns.


Nota Béné :
Vous l'avez deviné : inutile de chercher un sentier, tout ce secteur en est entièrement dépourvu, d'où la très faible probabilité d'y rencontrer d'autres randonneurs ! en 10 ans, au cours de toutes les visites que nous y avons faites, nous n'y avons strictement jamais vu personne, ce qui est pour nous une excellente raison d'y aller !...

Pour plus de détails voir et revoir le photos-reportage d'Hélène : Diaporama

Mais également pour ses photos et un autre point de vu, voir et revoir l'Article sur le blog de Pacou-Randos

Liste des albums de nos randonnées précédentes dans ce secteur :

Albm012-Guillaume_Soleil-Boeuf, octobre 2011 : Diaporama

Albm073-Toute la Crête W du Vallon de la Cabane, août 2012 : Diaporama

Albm098-Echec à l'Hivernet, décembre 2012 : Diaporama

Albm134-Arpion-Hivernet, juin 2013 : Diaporama

Albm200-Tête de l'Hivernet, avril 2014 : Diaporama

Albm276-Têtes de la Cabane et de Tissap, mai 2015 : Diaporama

Albm203-Chante-Perdrix, mai 2014 : Diaporama

Album-038_Torrent de la Rabière, juin 2016 : Diaporama

Album-065_Tête de l'Hivernet novembre 2016 : Diaporama

Album-250_Tête de l'Hivernet depuis le Clos Jaunier, novembre 2018 : Diaporama

Album-306_Tête de Soleil-Boeuf en traversée Est-Ouest, juin 2019 : Diaporama

Album-394_ Torrent de la Rabière dans tous ses états depuis l'aire de retournement des Charbonnières au-dessus des Charançons, Châteauroux-les-Alpes, juin 2020 : Diaporama

Album-407_ Enchaînement Pelve -Tête de Soleil-Boeuf - Col des 5 Croix depuis les Charbonnières, Châteauroux, juillet 2020 : Diaporama




Photos

Comments

No comments yet, log in to add one.

Length and number of waypoints

11.38 km
4804 pts

Elevation and altitude

calculated without threshold and smoothing out 3 points
1125 m
1124 m
2828 m
1818 m
2318 m

Date et durée

17 septembre 2020
07:09
17 septembre 2020
15:51
08h41m56s
5h07m29s
03h34m27s

Vitesse et denivelés horaires

2.2 km/h
Détail »

4.2 km/h
au km 7.5

524 m/h
1h58m24s

-367 m/h
2h46m03s

Dépense calorique

912 Cal
178 Cal/h

Plus

Affiché 92 fois, téléchargé 5 fois
138336124 [Légende]
Itinéraires Randonnée Pédestre autour de Châteauroux-les-Alpes · Les plus belles randonnées autour de Châteauroux-les-Alpes
https://www.visugpx.com/Wi2kXtSsuK
Télécharger le fichier GPX

Afficher le QRCode pour téléchargement sur mobile
Version imprimable

Modifier dans EditGPX

Intégrez cette trace dans votre site [Afficher le code]