View a trackCreate a trackSearch for a trackSegmentsForumsPremium accountMembers
VisuGPX
Select a file
file.gpx
Options

The threshold and the smoothing optimize the calculation of the difference in height
Sign in
Enter your email and retrieve your password in your mailbox
Or
I already have an account
Log in
Enter the email and password you received during sign in
Sign in | Forgot password

Tête de Soleil-Boeuf en traversée d'Est en Ouest (Randonnée Pédestre)

Je défie quiconque qui regarde la carte IGN ou plus encore la photo aérienne de ne pas se retrouver comme hypnotisé par le site constitué du grand Pelve, la Tête de Soleil-Boeuf, le Petit Pelve qui enserre le Pré du Pelve, et de ne plus avoir qu'une seule envie : voir tout cela de plus près, donc si possible du haut ! Motivation indispensable pour oser affronter un relief aussi austère constitué d'un empilement invraisemblable de strates rocheuses à la solidité plus que douteuse et hachées menu par les multiples impacts de foudre.
La traversée intégrale de l'arête Est testée en 2011 (à voir et revoir <Diaporama > !) m'a convaincu de ne pas la retenter dans son intégralité. Lors de notre précédente tentative, Hélène avait renoncé à affronter son arête au-delà du Col des 5 Croix. Alors, pour qu'elle puisse quand même voir depuis le haut l'ensemble de ce site incroyable, j'ai imaginé ce nouvel itinéraire où elle a tellement laissé d'énergie dans sa partie la plus scabreuse, qu'elle a cru bon devoir renoncer à s'aventurer jusqu'à la verticale du Pelve, dommage! Mais comme après un repos bien mérité au sommet, elle a franchi sans problème les difficultés de la l'arête Sud-Ouest à la descente, elle est en définitive très satisfaite de sa première à la Tête de Soleil-Boeuf en traversée d'est en ouest.
Bref historique en forme d'avertissement et anticipation sur l'inévitable réflexion des plus sceptiques « vous l'avez fait, de quel droit le déconseillez-vous aux autres ? » : arrivé pour une retraite sportive à Embrun fin 2010, évidemment tenté par la traversée intégrale de la magistrale crête qui va de la Chapelle du Mont-Guillaume au bout de la crête Est de la Tête de Soleil-Boeuf, je me renseignais tout particulièrement sur la faisabilité de la partie terminale de cette longue chevauchée fantastique auprès d'un éminent membre du club de randonnée alpine local qui était passé par là :
- est-il possible de passer par cette arête qui paraît extrêmement casse-gueule vue depuis le sommet ?
- oui, c'est possible puisque j'y suis déjà passé, mais fais attention il n'y a rien de solide !
Mon expérience réalisée, je le pressais de m'expliquer par où il était exactement passé et en particulier s'il avait réellement toujours suivi le fil de l'arête à l'exception de l'obligatoire contournement des 2 premiers gendarmes, comme je pensais l'avoir compris par sa précédente réponse :
- mais non ! Chaque fois que nécessaire j'ai coupé versant Sud ! Parce que toi tu es toujours passé par le haut ?
- oui, et c'est dommage que tu n'aies pas cru bon de le préciser l'autre jour !
En conclusion : moi aussi je peux très bien vous dire «je l'ai fait alors pourquoi pas vous  ! » cependant, si vous n'êtes pas réellement candidat au suicide, je m'autorise à vivement vous le déconseiller.
Follow Modify Download
9km
+1156m/-1148m
04:45

Curves

Speed Hourly elevation Power

Options

Center   % Slope

Select a section of track by pressing the "CTRL" key, analyze it by pressing the "x" key

Details

Bref Topo :
depuis l'Oratoire, 1750 m, au-dessus de Clos Jaunier > la piste forestière de droite qui traverse le Torrent homonyme et remonte dans le mélézin en rive droite du Ravin des Eyssirolles où on trouve le balisage orange-fluo d'un trail qui, sur la gauche, facilite le franchissement d'un ressaut avant l'alpage par une sente récemment piochée > poursuivre sur l'alpage jusqu'à la bosse suivante, puis soit traverser le ravin en direction de la première croix en rive gauche pour rester dans le vert jusqu'à la crête Est de la Tête de Soleil-Boeuf > soit la rejoindre plus haut par une traversée ascendante au-dessus du ravin, plus court mais plus raide et plus caillouteux > suivre la crête au mieux par son fil jusqu'à la cote 2606 m, deuxième croix > petit collet et droit devant pour sortir sur une véritable arête très aérienne de roches croulantes qu'il convient de poursuivre avec prudence jusqu'à la confortable croupe cotée 2771 m > de là, il est fortement déconseillé de vouloir rallier directement le sommet par cette arête et plus prudent, quoique toujours de très forte exposition, de remonter en face pour emprunter la vire qui pourtant paraît évidente pour passer au plus court > sinon, je conseille de descendre depuis ce collet par la nervure centrale de ce vaste couloir Sud sur environ 80 à 100 m de dénivelé pour traverser ensuite tout le flanc Sud au mieux par une diagonale ascendante assez pénible jusqu'à l'arête Sud-Ouest par laquelle il suffit de rejoindre le sommet > l'A/R sur l'arête Nord jusqu'à la verticale du Pelve, vivement recommandée, n'est plus qu'une promenade de santé pour les plus véloces (+2,25 km en distance et +240 m en dénivelé!) > retour par l'arête Sud-Ouest un peu moins croulante, mais de plus en plus effilée en se rapprochant du col, avec quelques escaliers dont le dernier le plus haut et le plus étroit requiert une extrême prudence (environ 8 m de désescalade de niveau II très exposée !) > du col, pour éviter une nouvelle traversée en dahu jusqu'au collet coté 2677 m de la crête Est de la Tête de l'Hivernet, il est préférable de remonter à son épaule ornée de 2 gros cairns (de là, le sommet de l'Hivernet n'étant plus qu'à une cinquantaine de m de dénivelé, les infatigables ne manquerons pas d'y rendre visite!) > descente par la crête Est et si affinités, surtout ne pas se priver du franchissement de la dalle suivante, c'est très ludique sur du très bon rocher rugueux sur lequel les semelles adhèrent bien > pour le spectacle, poursuivre la crête jusqu'à la croix de son extrémité > descendre en diagonale pour rejoindre la belle combe de l'alpage supérieur qui culmine à 2579 m > le traverser vers l'Ouest pour descendre par la croupe qui sépare les alpages de Soleil-Boeuf et de l'Hivernet au sens large > rejoindre au mieux la bosse cotée 2355 m > suivre la crête Nord-Est jusqu'à la Cabane de Soleil-Boeuf entièrement rénovée > de là, sa piste d'accès en coupant au mieux les lacets jusqu'à l'Oratoire du départ.

Pour plus de détails voir et revoir le photos-reportage d'Hélène : Diaporama

Mais également sur : Article sur le blog de Pacou-Randos




Photos

Comments

No comments yet, log in to add one.

Length and number of waypoints

8.5 km
3695 pts

Elevation and altitude

calculated with a threshold of 10 meters and smoothing out 5 points
1155 m
1149 m
2811 m
1771 m
2334 m

Date et durée

20 juin 2019
06:36
20 juin 2019
16:05
09h29m21s
4h48m55s
04h40m26s

Vitesse et denivelés horaires

1.8 km/h
Détail »

3.9 km/h
au km 0.3

416 m/h
2h36m14s

-495 m/h
2h04m36s

Dépense calorique

864 Cal
179 Cal/h

Plus

Affiché 187 fois, téléchargé 11 fois
Itinéraires Randonnée Pédestre autour de Châteauroux-les-Alpes · Les plus belles randonnées autour de Châteauroux-les-Alpes
https://www.visugpx.com/aYOEx0FNKj
Télécharger le fichier GPX

Afficher le QRCode pour téléchargement sur mobile
Version imprimable

Modifier dans EditGPX

Intégrez cette trace dans votre site [Afficher le code]
Orcieres-Merlette Sirac Mourre-Froid Pn des Ecrins (3437ET)