View a trackCreate a trackSearch for a trackStoriesForumsPremium accountConnection
VisuGPX
Select a file
.gpx .fit .tcx
Options

The threshold and the smoothing optimize the calculation of the difference in height
Sign in
Enter your email and retrieve your password in your mailbox
Or
I already have an account
Log in
Enter the email and password you received during sign in
Sign in | Forgot password

le Puy, 1620 m, visite du canyon du Tr de l'Ascension, du Trou du Diable à l'arche de la Vierge de Balme Longue par le haut, les Balmes, le Villars, le Sapet; retour par le Ravin de la Ruine; depuis Géro, 980 m, la Roche-de-Rame, Hautes-Alpes. (Randonnée Pédestre)

Les prévisions météo nous ayant contraints à décaler notre traditionnelle randonnée du jeudi au vendredi, jour entièrement consacré à d'autres activités pour la Marmotte, l'Ours m'a proposé de l'accompagner pour une nouvelle exploration, genre d'exercice dont il a une secrète expertise et qu'il affectionne toujours autant, tandis que la Marmotte en supporte de moins en moins les inévitables incertitudes.
La neige ayant prématurément blanchi nos sommets environnants et l'Ours ayant été quelque peu frustré de ne pas avoir tout vu lors de nos deux précédentes visites, il m'a invitée à en profiter pour retourner explorer par le haut le canyon tumultueux du Torrent de l'Ascension par lequel il franchit la falaise calcaire des Balmes au Nord de la Roche-de-Rame avant de rejoindre paisiblement la Durance. Son projet consistant à chercher à rester au plus près du haut des falaises de ce canyon et de la barre des Balmes en espérant passer sur l'arche de la Vierge de Balme Longue puis à poursuivre vers le Nord-Ouest pour le spectacle si possible au-delà des Eyssuches, avant de rejoindre le sentier de la cabane des Aiguilles au niveau des Costes Planes. Comme, de là, boucler par le Gros Puy, l'Alpavin et le Lac de l'Ascension serait mission impossible en cette saison, il n'a rien trouvé de mieux qu'envisager de repasser par le Villars pour remonter au Puy par le Sapet pour, au retour, pouvoir passer par le Ravin de la Ruine qui nous est inconnu, avant de tenter une variante au plus près du Trou du Diable pour tenter d'en percer le mystère.
C'est par une météo nettement moins belle qu'annoncée et le même itinéraire qu'en novembre 2014 que nous débutons cette randonnée sauvage, à savoir : la rude grimpée, sur une croupe gravillonneuse et terreuse, par une bonne sente offrant de belles échappées sur l'entrée du canyon et l'avancée en forme d'éperon rocheux de sa rive droite depuis le haut de la falaise du Trou du Diable, célèbre école d'escalade. Arrivés au pied de sa partie rocheuse, nous avons continué tout droit au début puis en tirant sur la droite en profitant au mieux des petites vires ascendantes pour déboucher sur l'ancien plateau agricole de l'Eyrette dont la bosse sommitale est ornée des vestiges d'une manche à air d'envol des parapentistes, nous en avons longé le bord en profitant au mieux de ses points de vues sur le canyon; au bout débute une sente de descente équipée d'une généreuse main courante orange qui doit être une voie d'accès pour les canyonistes, nous sommes remontés de quelques m pour rejoindre la route sylvopastorale suivie jusqu'à la nouvelle passerelle (dommage que ses constructeurs n'aient pas pris la peine d'éliminer tous les vestiges de l'ancienne dont le calamiteux étai métallique !). Passés en rive droite, nous abandonnons le sentier de la Cabane des Aiguilles pour suivre une vague sente qui débouche sous les ruines du Villars et poursuivons quasiment à niveau, 126? m jusqu'à la croupe des Balmes; descente jusqu'au bord de la falaise et contournement de la petite combe boisée pour arriver sur l'orifice amont de "l'arche" de la Vierge de Balme Longue, impressionnante vue depuis le bas de la falaise, très décevante vue de dessus; en effet, vu la verticalité de l'orifice, il s'agit bien plus d'un puits débouchant au milieu d'une falaise que d'une véritable arche, cependant son franchissement relativement aisé apporte un agréable plus à cette exploration que nous avons poursuivie jusqu'à un très original lapiaz peu courant dans la région, l'Ours s'est cru revenu sur le plateau de Sioux Blanc ou des Montagnes de la Ste-Victoire, Ste Baume, du Lubéron et autres bien connues du Sud-Est de la France. Le tour d'horizon terminé, nous sommes revenus sur nos pas pour poursuivre Nord-Ouest au plus près du haut des falaises des Balmes jusqu'à ce que la pente s'inverse en suivant des sentes à chamois, quelques passages plus ou moins rocheux assez raides encombrés de gravillons où il faut parfois s'aider des mains dans une végétation peu dense, sportif mais peu engagé en s'y prenant bien, avec peu de risque de s'embarrer en restant toujours sur la croupe sommitale, le tout réservant de belles échappées sur la Vallée de la Durance. La vue sur l'Argentière-la-Bessée atteinte, nous avons rejoint le sentier de la cabane des Aiguilles par lequel nous sommes revenus jusqu'à la passerelle pour poursuivre par le sentier du Lac de l'Ascension, toujours aussi intéressant jusqu'aux ravages d'une scandaleuse exploitation forestière : comment peut-on tolérer de telles pratiques en milieu aussi fragile où par ailleurs on dépense des fortunes pour soi-disant "Restaurer des Terrains de Montagnes" ? Grâce au suivi de trace sur SM de l'Ours, nous avons réussi malgré tout à rester autant que possible sur l'ancien et très joli sentier au prix d'un véritable Raid Gauloise entre les arbres déracinés et les talus des nouvelles routes, nous étions bien plus à l'aise le matin sur les sentes à chamois ! Résultat, le pique-nique sur la bosse belvédère du Puy s'est quelque peu fait attendre et fut des plus bref, le grand soleil promis s'étant mué en un ciel presque menaçant. Par contre, le retour par les spectaculaires et confortables sentiers du Puy et celui en balcon du Ravin de la Ruine nous a enchanté et c'est en empruntant deux raccourcis que nous sommes revenus jusqu'au Torrent de l'Ascension, puis par une bonne sente en rive gauche, remontés jusqu'au Trou du Diable haut placé et d'accès assez escarpé au pied de la falaise école d'escalade. Il a beau être représenté par un gros point noir sur l'IGN, à ce jour, nous n'avons trouvé aucune documentation le concernant sur Internet et, à notre connaissance il est même absent du répertoire du recensement de toutes les cavités souterraines de la région, à tel point que l'Ours avait fini par douter de son existence et ainsi s'est retrouvé sans frontale, incapable de conclure si la main courante, qui de la baume d'entrée se poursuit, permet de continuer son exploration sans équipement spécifique, d'où sa nouvelle frustration et la nouvelle envie d'y revenir mieux équipé ! pour moi la journée était suffisamment bien remplie et j'en avais plein les pattes.
Options
14km
+1207m/-1212m
05:15

Curves

Speed Hourly elevation Power

Options

Center   Slope

Select a section of track by pressing the "CTRL" key, analyze it by pressing the "x" key

Details

Bref Topo :
depuis le petit parking entre le Torrent et la petite chapelle de Géro, 980 m > le sentier raccourci de l'Eyrette, l'abandonner dès qu'il s'écarte du haut de la falaise du Trou du Diable et grimper en restant au plus près du bord, vague sente jusqu'au pied d'une partie rocheuse, la traverser au mieux suivant une diagonale ascendante où il faut un peu s'aider des mains, c'est facile et peu exposé en s'y prenant bien > suivre le plus possible le bord du canyon en bordure des anciennes terrasses agricoles de l'Eyrette > rejoindre la route sylvopastorale et la suivre jusqu'à la nouvelle passerelle > sentier de la cabane des Aiguilles, l'abandonner pour passer hors sentier sous les ruines du Villars > rejoindre le bord de la falaise au Sud des Balmes > poursuivre par l'arche du porche de la Vierge de Balme Longue (moins spectaculaire qu'attendue) et, pour le spectacle, continuer pour visiter cette assez étonnante crête calcaire sans oublier de revenir en longeant le canyon avant de remonter vers les Balmes; à nouveau pour le spectacle, remonter jusqu'à la bosse à la cote de 1520 m, en restant le plus au bord possible, itinéraire à chamois typique déconseillé aux allergiques > rejoindre le sentier de la cabane des Aiguilles, redescendre jusqu'au Torrent de l'Ascension > remonter le sentier du Lac de l'Ascension en rive droite puis gauche jusqu'au Sapet où il est scandaleusement phagocyté par de multiples draines de débardage et autres pistes forestières qui ont rendu son ancien et très beau tracé quasiment impraticable, à côté l'itinéraire de l'Ours sur les Balmes en est ludique ! > arrivé à proximité de la bosse, 1632 m, du Puy, s'en écarter pour en faire le tour, très beau belvédère sur la Vallée de la Durance et tout l'itinéraire précédent > retour direct par le spectaculaire tortillard à l'Ouest du Puy jusqu'au sentier balcon du Ravin de la Ruine lui aussi très ludique > plus bas, nous avons pris 2 raccourcis pour rejoindre le pied de la falaise du Trou du Diable auquel nous avons rendu visite, baume d'accès assez sportif prolongée par une grotte que nous n'avons pas pu explorer sans frontale > retour parking.


Pour plus de détails voir et revoir le photos-reportage d'Hélène : Diaporama

Liste des albums de nos randonnées précédentes dans ce secteur :

Albm125-Crête de la Rortie Lac des Lauzes, mai 2013 : Diaporama

Albm236-La Grande Barre, novembre 2014 : Diaporama

Albm239-l'Oumbras, décembre 2014 : Diaporama

Albm273-Tête des Aiguillons, mai 2015 : Diaporama

Album-060_Gouffre de Gourfouran, octobre 2016 : Diaporama

Album-093_le Rocher Rouge, février 2017 : Diaporama

Album-106_la Crête de la Rortie, Lac des Lauzes, avril 2017 : Diaporama

Album-201_Tête des Aiguillons en traversée par le Sud depuis la Roche de Rame (ou Tête du Puy-Crête des Queyrelets), mai 2018 : Diaporama

Album-295_la Grande Barre, depuis le parking de l'école d'escalade entre Géro et Champ Périssier, la Roche de Rame, mai 2019 : Diaporama

Album-346_Crête, Tête et Collet du Peyron, les Aurus, Crête et Col de Mouriare,Crête de la Moulière, Vallon de Pansier, Roc de Chabriller, les Michels, Cabane de Néal, le Cougnet depuis le Cougnet, le Lauzet de la Roche de Rame, octobre 2019 : Diaporama







Photos

Comments

No comments yet, log in to add one.

Length and number of waypoints

14.25 km
5696 pts

Elevation and altitude

calculated without threshold and smoothing out 3 points
1206 m
1212 m
1659 m
982 m
1290 m

Date et durée

16 octobre 2020
08:06
16 octobre 2020
16:05
07h59m13s
5h08m38s
02h50m35s

Vitesse et denivelés horaires

2.8 km/h
Détail »

11.9 km/h
au km 12.9

402 m/h
2h39m12s

-526 m/h
2h00m25s

Dépense calorique

981 Cal
191 Cal/h

Plus

Affiché 16 fois, téléchargé 1 fois
112269161 [Légende]
Itinéraires Randonnée Pédestre autour de La Roche-de-Rame · Les plus belles randonnées autour de La Roche-de-Rame
https://www.visugpx.com/gdVhLJvnDA
Télécharger le fichier GPX

Afficher le QRCode pour téléchargement sur mobile
Version imprimable

Modifier dans EditGPX

Intégrez cette trace dans votre site [Afficher le code]
Guillestre Vars Risoul Pnr du Queyras (3537ET)