Analyser une traceCréer une traceRechercher une traceSegmentsForumsCompte premiumMembres
Sélectionner un fichier
fichier.gpx
Options

Altitudes
Seuil Lissage
Le seuil et le lissage permettent d'optimiser le calcul du denivelé
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
OU
Connectez-vous avec Facebook
Connexion
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Inscription
Ours75 le 08.04.2018

Boucle des lacs des grandes Rousses (Randonnée Pédestre)

17km
1003m
06:45
EditGPX Télécharger
Les lacs des grandes Rousses sont un objectif somme toute assez habituel. Cette boucle permet de faire le tour de (presque) tous les lacs au dessus de l’Alpe-d’Huez avec une belle diversité de paysages : prairies d’altitude, plateau lunaire, passage un poil escarpé, altitude où le glacier n’est pas si loin, un sommet, un beau balcon sur la Romanche et Belledonne, etc.

Options

Centrer la carte   Afficher la pente

Sélectionnez un tronçon de trace en appuyant sur la touche "CTRL", analysez-le en appuyant sur la touche "x"

Détails

Le topo complet et toutes les photos à legrosjerome.free.fr/lacsdesgrandesrousses


Du parking, on surplombe le 1er lac, le lac Besson, avec à côté le lac Noir. On rejoint facilement l’Alpette en 3 km, entre lacs et balcon sur le massif de Belledonne ou la vallée de la Romanche. Il y a une multitude de traces, plus ou moins sur le bord de l’eau, plus ou moins sur le talus surplombant les lacs et offrant la vue sur les massifs, de part et d’autre des lacs….Toutes arrivent au même endroit, l’Alpette, avec, tout au fond du décor, le Vercors.

A l’Alpette, prendre plein est la direction du refuge de la Fare et s’élever dans un petit chemin raide et rocheux au dessus du lac réservoir. Ce sentier est en pointillés sur la carte, on suit parfois les traces de peinture dans la caillasse mais rien de trop méchant.

On arrive alors 230 m plus haut au refuge de la Fare (ouvert non gardé en hiver). Sur le rocher, juste avant le refuge, on pourra lire (il y en avait au moins déjà une au niveau du parking) une plaque sur l’histoire du maquis de l’Oisans et de la mise à l’abri de blessés face aux troupes allemandes.

Continuer encore à monter sur une centaine de mètres de dénivelé pour trouver un paysage plus ouvert sur une sorte de vaste plateau d’altitude. Traverser la dépression face à soi, monter encore une quarantaine de mètres avant de profiter d’une vue plongeante sur le lac de la Fare, et la conclusion de l’épopée de l’hôpital du maquis de l’Oisans, au niveau du refuge Rajon.

Dans un paysage lunaire longer le lac, rejoindre le lac du milieu puis le col du lac Blanc.

Il existe une variante plus longue, sportive et hors sentier : au lac de la Fare, au lieu d’aller vers le sud, partir vers le nord et rejoindre le lac de la Jasse. Profiter d’une fragilité dans la falaise pour monter une sorte de marche, au pied du glacier de la Barbarate, profiter du lac de Balme rousse, longer le pied du glacier des Rousses puis rejoindre le col du lac Blanc.

Au col du lac blanc on remarquera le site du centre national de recherche météorologie, avec ses nombreux capteurs Flowcapt ( http://www.set-revue.fr/les-capteurs-de-transport-de-neige-par-le-vent-au-banc-dessai ), son simulateur d’avalanches, etc.

Du col, pour à peine 100 m de D , on s’offrira un « sommet », le dôme des petites Rousses.

On peut alors rentrer directement. On peut aussi faire un détour par le lac sans nom, sous le téléphérique du pic du lac Blanc.

Dans ce cas, traverser le col du lac Blanc, prendre l’évidente piste carrossable qui mène sans problème à ce lac. Très belle vue sur la brèche de Sarenne et la face impressionnante qui sert de support à la piste du tunnel.

Dans le virage avant d’arriver au lac, on aura vu une piste qui descend d’environ 90 jusqu’au bas de l’ancien glacier de l’Herpie, dont il semble encore exister quelques restes sous forme glacier rocheux. On remonte ensuite 60 m pour atteindre le haut de la télécabine des marmottes et départ du téléphérique du même nom.

Descendre alors la piste jusqu'au torrent du lac blanc, remonter quelques mètres un éperon (le sentier qui semble contourner n’amène à rien) puis continuer à descendre.

A la vue de retenues collinaires sous le télésiège du Lièvre blanc, ne pas chercher à couper pour rejoindre la piste carrossable mais au contraire viser l’épingle : le bon sentier (pas très visible au départ) est en face (à mi-chemin entre les retenues et l’épingle). Il rejoint l’aplomb du téléphérique des grandes Rousses, passe la paroi rocheuse via une piste de ski.

On vise alors le parking par un assez évident chemin à droite




Photos

Lac noir
Refuge de la Fare
Lac du milieu depuis le col
Lac sans nom sous le tunnel

Commentaires

Pas encore de commentaire, connectez-vous pour en ajouter un.

Longueur et nombre de points

17.31 km
4168 pts

Denivelé et altitude

Calculés avec un seuil de 10 mètres et un lissage sur 5 points
1002 m
999 m
2854 m
1996 m
2442 m

Plus

Affiché 592 fois, téléchargé 76 fois
Itinéraires Randonnée Pédestre autour de Vaujany · Les plus belles randonnées autour de Vaujany
https://www.visugpx.com/Dkq7xbrDmi
Télécharger le fichier GPX

Afficher le QRCode pour téléchargement sur mobile
Version imprimable

Envoyer le fichier vers EditGPX

Partager  
Intégrez cette trace dans votre site [Afficher le code]
Le Bourg-D'Oisans L'Alpe d'Huez Grandes-Rousses Sept Laux (3335ET)