VisuGPXConnexion
OUTDOOR Stories
Sélectionner un fichier
.gpx .fit .tcx
Options

Le seuil et le lissage permettent d'optimiser le calcul du denivelé
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Vélo de route à Mallorca, Baléares

Novembre 2018
Par Admin
Route MA-2210 de Cap Formentor

Mallorca, une île taillée pour le vélo

Octobre/Novembre sont les mois qui marquent la fin de l'été sous nos latitudes. Les jours raccourcissent et il fait nettement plus frais. Pour aller chercher le soleil, il faut descendre au sud. Pas forcément besoin d'aller bien loin, l'Espagne offre de beaux endroits pour rouler, en particulier dans les Baléares. Au début de l'hiver, les touristes sont partis et les températures encore clémentes.

Mallorca est la plus grande île des Baléares et la seule qui soit vraiment intéressante pour la pratique du cyclisme, en tout cas si on aime la montagne. Elle mesure une centaine de kilomètres de côté, avec une chaine montagneuse au nord, la "Serra de Tramuntana", qui offre un terrain de jeu fantastique pour les adeptes de la petite reine : des routes dont le revêtement en très bon état et de très jolis cols avec des pentes pas trop fortes (autour de 6 à 7% généralement). Si les équipes de pros y passent une semaine par an, c'est certainement qu'il y a une raison !

L'ile compte des itinéraires parmi les plus célèbres au monde, comme le Cap de Formentor, la montée du Puig Major ou encore la route de Sa Calobra. D'autres itinéraires sont moins connus mais méritent tout autant le détour. Je vais essayer de vous décrire ceux que nous avons roulé et qui selon nous valent le coup.

Arrivée sur Mallorca

Les Baléares sont très bien desservies. En bateau il y a un ferry plusieurs fois par semaine entre Toulon et Alcudia. La traversée dure une dizaine d'heure. En avion il y a des vols réguliers avec généralement une escale sur Barcelone.

Sur l'île, les hébergements sont nombreux, surtout hors vacances estivales. Nous avons privilégié une location dans les montagnes, pour être à pied d'oeuvre pour rouler. Nous avons loué à Puigpugnant, charmante petite bourgade à une trentaine de kilomètres de Palma de Majorque. Valldemossa ou Soller peuvent être de bonnes alternatives un peu plus au centre de la serra de Tramuntana, mais certainement un peu plus touristiques.

Il y a de nombreux loueurs de vélo sur l'île qui vous proposeront du matériel de qualité fréquemment renouvelé. Compter environ 130 euros pour la location d'une semaine d'un tout carbone de 7/8kg, modèle de l'année, équipé en ultégra. Nous avons loué chez Embat Ciclo. Commerçant arrangeant, sympathique, et proposant du matériel de qualité. On revendra.
Route en balcons MA-10 vers le pas d'En Pruaga

Une semaine apocalyptique 

Question météo, notre semaine a été compliquée. Plutôt froide, et avec de la pluie tous les jours. "La pire semaine de l'année" dixit les gens du coin. On a quand même pu bien rouler, avec des périodes de beau soleil, mais chaque jour il fallait jongler avec les prévisions : soit le matin, soit l'après midi, soit... pas du tout. Quand ça veut pas, ça veut pas...

Jour 1 : Découverte du terrain de jeu

Objectif découvrir la MA-10, route balcon du bord de mer entre Andratx et Banyalbufar. Départ en début d'après midi après la pluie du matin. Premier col entre Puigpunyent et Galilea, coll des moli de Vent, 200 mètres de dénivelé sur une route très représentative de ce que l'on peut trouver sur Mallorca : un revêtement en bon état et des pourcentages qui restent humains, aux alentours de 5 ou 6%. Après Galilea c'est la descente sur es Capdellà puis le court mais joli col de n'Estève qui permet de redescendre sur Andratx. S'en suit une belle montée jusqu'au mirador du Puig des Avencs sur un bitume toujours excellent. De ce point la mer devient visible quasi continuellement. Redescente puis remontée jusqu'au pas d'en Pruaga puis on rejoint sur un profil principalement descendant Banyalbufar, sympathique ville du bord de mer.

Après Banyalbufar la route s'élève avec quelques lacets dans une jolie forêt jusqu'au lieu-dit Es Planelles. J'emprunte un moment la MA-100 en direction de Esporles que je quitte très vite pour la MA-1101 qui permet de rejoindre Puigpugnent par le très joli col d'Es Grau. Une petite route et de jolies épingles. Ce col étant derrière la maison on le fera au moins une fois par jour. Cette boucle fait une soixantaine de kilomètres pour 1300 mètres de dénivelé, une très bonne entrée en matière.

Je rejoins ensuite la reste de la tribu qui est allé boire un coup à Palma en empruntant l'inintéressante mais très rapide MA-1041 qui présente un profil descendant de 2%. Je rentre par le Coll des Vent, encore un bien joli col de 360m de dénivelé sur une petite route présentant une inclinaison d'à peu près 6%. Puis je rejoins Calvià et es Capdellà où je retrouve la MA-1032 que j'avais emprunté la matin même mais dans l'autre sens. Jolie montée sur Galilea puis descente finale sur Puygpugnent qui achève cette jolie première journée ! A part la descente sur Palma, pas grand chose à jeter question intérêt cyclable.

Jour 2 : Valldemossa, ville et port

On ne change rien, pluie une bonne partie de la journée. Départ Vers 15 heures pour découvrir le coin de Valledemossa. Il y a deux bosses de 250 mètres à passer (Es Grau et Coll d'en Claret), puis un kilomètre avant Valldemossa on tourne à gauche sur le MA-1131 pour rejoindre le port de Valldemossa, 350 en dessous. Coup de coeur pour cette très petite route, avec ses virages en épingle, ses magnifiques points de vue sur le cirque et la cascade des Salt. En bas il n'y a pas grand chose. On Remonte par le même chemin et on se choppe la pluie avant Valledemossa. On en profitera pour se faire un petit resto pour laisser passer la tempête...

Retour par la MA-110 direction Palma puis on tourne à droite sur la MA-1120 direction Esporles pour rentrer par le col es Grau. Une jolie boucle de 55 km et 1250 mètres de dénivelé.

Photos : Route du port de Valldemossa, un petit bijou.

Jour 3 : Puig Major Climb, Coll de Soller

Aujourd'hui la journée n'est pas trop mauvaise. Départ pour visiter Soller et une des montées les plus classiques de l'île, la montée du Puig Major (jusqu'au tunnel de Monnaber en fait).

Départ classique par les cols d'Es Grau et d'en Claret, idéal pour se mettre en jambes, au passage on ne rate pas l'aller/retour sur le port de Valldemossa -ce serait gâcher- puis on poursuit sur Dejà puis Sollers par la MA-10. La montée du Puig Major représente 15 kilomètres pour 800m de dénivelé, soit une pente de 6% en moyenne. Elle est intéressante par sa longueur, le revêtement est parfait (mon dieu quel régal à la descente), par contre la route est un peu trop large pour en faire une petite pépite, seule la partie centrale est vraiment belle.

On mange au Port de Soller, mignon et touristique, puis on rentre par le coll de Soller en empruntant la MA-11 au départ (bof), puis la MA-11a pour éviter le tunnel. La MA-11a présente une succession d'épingles impressionnantes à la montée comme à la descente de l'autre côté, avec une pente qui n'excède pas les 6%.

On rentre une nouvelle fois par Esporles où l'on tourne à gauche sur une petite route (Carretera puis Cami de Sobremunt) pour aller visiter le col de s'Heura et le puig de Bunyoli. La route n'est pas en très bon état, elle présente une section limite carrossable sur la fin, et surtout une succession de rampes assez impressionnantes, dépassant localement les 17% et approchant les 13% sur plus de 500m. Ouille les cannes surtout après 120 bornes et près de 3000 mètres de dénivelé. Pas à conseiller.

Jour 4 & Jour 5 : Cap de Formentor

Une météo à ne pas mettre un Anglais dehors. Du coup on en profite pour faire quelques visites, en particulier au Cap de Formentor, une route mythique, et elle le mérite. On a eu droit à l'éclaircie et même au rayon de soleil quand on y était, du coup on a regretté de ne pas avoir pris les vélos. Ce sera un bon prétexte pour revenir dans le coin.
Le reste du temps, lecture, dodo, et vélo en mode hamster sur les cols d'Es Grau et de Galilea, qui sont à 10 minutes de la location. ça ne nous aura pas empêché de prendre un ou deux seaux d'eau sur la tête...

Jour 6 : Sa Calobra, Coll de la Battala, Col d'Honor

Je pars assez tôt car il est prévu de la pluie dans l'après midi. Départ de Bunyola pour le coll de Soller en amuse gueule et la montée de Puig Major en entrée. Après le Tunnel de Monnaber, le plafond s'abaisse dangereusement et le vent se lève si fort qu'après l'Embassament del Gorg Blau j'ai du mal à franchir un tunnel, vent de face à décorner les boeufs. Après le coll de Cal Reis c'est le début de la somptueuse descente de Sa Calobra, déserte ce jour alors que c'est certainement la route la plus fréquentée du pays. Photo rapide en bas puis je remonte sur ce superbe tracé qui joue astucieusement avec le relief. 10 kilomètres à 7%, soit 700 mètres de dénivelé.

Retour par le sud, descente donc vers Inca par la MA-10 et le col de Sa Batalla. A Selva direction Lloseta puis Orient et le joli coll d'Honor. Je prend les premières gouttes de pluie dans la descente sur Bunyola. Ouf.

Photos : (1) vue sur Soller depuis Monnaber, (2) Coll de Cal Reis sous un plafond bien bas !, (3, 4 & 5) Route de Sa Calobra

Jour 7 : Port de Canonge, Andrax, Palma

Objectif : retour sur Palma pour rendre les vélos. On va faire en gros la boucle que j'ai fait le premier jour, mais à l'envers. Départ par le col d'Es Grau donc, puis on fait un aller retour pour visiter le petit port de Canonge et sa série d'épingles qui donnait bien envie sur la carte. C'est joli, à faire, mais bien moins majestueux que Valldemossa. On poursuit sur la magnifique route en balcons sur la mer entre Banyalbufar et Andratx, avec un ou deux cols au passage, jamais bien long, jamais bien raides, mais qui finissent par user.

Ou poursuit à l'intérieur des terres par le col de n'Esteve et puis coll des Vents avant de redescendre sur Palma et retrouver la foule sur l'étroite et joueuse piste cyclable du bord de mer.

Une bien belle semaine de vélo

C'est confirmé, Mallorca est une bien belle destination pour faire du vélo de route. Malgré des conditions météo difficiles on a quand même pu tricoter et profiter de ces paysages que l'on ne trouve pas chez nous. A refaire d'urgence, sous le soleil !
Commentaires
Par guy.kohler le 31.05.20 23:27
Beaucoup d'îles espagnoles sont des paradis pour les cyclistes. Majorque en fait partie, surtout en avril et mai.
Bravo pour les trajets effectués dans des conditions assez rudes en novembre. Je suis certains que vous y retournerez !
Récit très intéressant nous rappelant d'agréables souvenirs ... moins sportifs, en VAE...
Et merci pour ce partage passionnant, une vraie invitation au voyage !
Ajouter un commentaire

Félicitations

Poursuivre la lecture

TOUR DE DORDOGNE
Du 11 juillet 2020 au 14 juillet 2020

RS #200 - into the wild corbiéres
Dimanche 21 mars 2021

Trekking GR34 Bénodet-Quimperlé
Juillet 2018

Goodies Ride - les 5 gorges 
25 octobre 2020

La Cocagne, la montagne et la mer
Samedi 29 mai 2021

Des Alpes à l'Océan à Vélo
Une traversée de la France de Grenoble à Lacanau

OUTDOOR Stories

Vos plus belles aventures outdoor



Propulsé parVisuGPX