VisuGPXConnexion
OUTDOOR Stories
Sélectionner un fichier
.gpx .fit .tcx
Options

Le seuil et le lissage permettent d'optimiser le calcul du denivelé
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Séjour randonnée à Majorque et Minorque

Septembre 2021
Par Félix35

Nous avons enfin réalisé en septembre 2021 le voyage aux Iles Baléares annulé l’an dernier à cause de la pandémie. 

Un très agréable séjour de 17 jours partagé entre visites et un trekking de 142 km sur le Chemin de Pierre Sèche GR221 à Majorque et la découverte de l'ile de Minorque

Palma la capitale des Baléares est nichée dans une grande baie sur la côte sud-ouest de Majorque. C’est une importante destination touristique qui possède un riche héritage culturel grace aux diverses communautés romaines, maures et catholiques qui y ont vécues pendant des siècles. 

Au nord-ouest de l’île le massif montagneux de la Serra de Tramuntana, un petit paradis pour les cyclistes avec ses routes en lacets, et un formidable terrain de jeu pour les randonneurs avec le Chemin de Pierre Sèche constitué en partie d’anciens sentiers muletiers reliant les villages.

Minorque, la plus petite île de l’archipel  ne connaît pas la même affluence touristique. Classée réserve biosphère de l’UNESCO, l’île sans relief marqué se distingue par son sentier littoral le Cami de Cavalls GR223, les plages, criques et ses deux principales villes Ciutadella et Port Mahon.


Brigitte et Félix


Palma de Majorque et les grottes du Drach 

Les trois premiers jours nous avons séjourné à l'Hostel Pura Vida, une petite Albergue Juvenil joliment meublée et idéalement située dans le quartier historique de Palma.

La Plaza Major est dans le centre animé de la capitale avec ses cafés, restaurants, boutiques et galeries d’art... A voir à proximité sur la Plaza del Cort un olivier bi-centenaire.

A quelques centaines de mètres au sud les Passeig del Born et de Mallorca, de belles coulées vertes descendant vers la mer, puis les remparts de la ville historique et l’immense cathédrale de Palma

Surnommée la Seu par les locaux, la cathédrale de Santa-Maria est le symbole visuel de la ville. Cet édifice colossal se démarque par la couleur de ses murs en grès qui varie en fonction de la luminosité surtout au coucher du soleil sur la mer.

A côté du Parc de Sa Feixina, le Marché de Santa Catalina, un endroit incontournable pour découvrir l’ambiance authentique de Palma et y déguster des assiettes de tapas

Plus à l’ouest après avoir longé le bord de mer, le château de Belver, un édifice circulaire rare qui offre une belle vue sur la ville.


Le 3eme jour, nous prenons le bus pour visiter les grottes du Drach sur la côte orientale de Majorque. 

Située à proximité de Porto Cristo, ces grottes constituent l’une des principales attractions de l’île. Sur plus d’un kilomètre de longueur, elles cachent en leur intérieur le Lac Martel, un des plus grand lac souterrain du monde. Une surprenante visite agrémentée du concert classique de musiciens sur des barques .

Avant le retour à Palma, visite de Porto-Cristo, un petit port et village de pêcheurs qui a su garder son caractère authentique.


Notre trekking sur le GR221 dans la Serra de Tramuntana de Port d'Andraxt à Pollença
Dimanche 5 septembre : Port d'Andraxt - Sant Elm


Transfert en bus au Port-d’Andratx situé sur la côte sud-ouest de Majorque pour commencer notre randonnée sur le Chemin de Pierre Sèche.

Nous quittons les eaux turquoises du port par la rue Aldéa Blanca et suivons le sentier qui monte en lacets dans la pinède jusqu’au Col des Vents

Après quelques tronçons de faibles pentes, nous longeons la face orientale du Puig d’En Ric et atteignons le point culminant de la journée au Pas Vermeil avec un premier point de vue sur l’île de Dragonera

Belle descente vers Sant Elm par la vallée de Trapa. Ancien village de pêcheurs, Sant Elm est aujourd’hui une petite station balnéaire.

Nuitée à l’hostal Dragonera en bord de mer.


Lundi 6 septembre : Sant Elm - Ses Fontanelles

Nous longeons le bord de mer jusqu’à la place Sebastia Grau et prenons le chemin de Trapa direction nord. A  Can Tomevi, nous  quittons le GR pour prendre sur la droite le cami de Trapa plus accessible. Un agréable sentier dans un paysage minéral qui gagne de la hauteur avec des points de vues au fur et à mesure de notre progression jusqu'au col des Animes que nous franchissons par un passage aérien sur une dizaine de mètres dans les rochers...

A l’ancien monastère de Trapa, petite variante à l’ouest pour rejoindre le Mirador de Trapa, un point de vue exceptionnel sur l’île de Sa Dragonera. Appelée aussi l'ilôt des Dragons, l'île est un espace naturel inhabité et protégé avec des falaises abruptes descendant dans la mer. Au sommet à 343m les ruines du vieux phare de Na Popia.

Après le Mirador de Josep Sastre, direction Es Basses et la route MA-10 au col de Sa Gramola que l’on longe par un sentier jusqu’à Fontanelles, une ancienne ferme isolée dans la montagne. 

Nuitée en chambre d'hôtes à la Finca Ses Fontanelles.


Mardi 7 septembre : Ses Fontanelles - Estellencs 

De la Finca, on suit le cami dels Cellers jusqu’à une maison en ruine, la caseta des carabinero, puis on prend de la hauteur jusqu’au Pas Gran en repérant le sentier par des cairns de pierres (absence de balisage). Nous traversons la plaine d’En Cabrit, une zone naturelle protégée et montons par d’anciennes terrasses au Pas d'Esteparet surplombant la mer, puis le point culminant de la journée à la Caseta de Moleta.  

A notre droite sur un promontoire les ruines de la maison d’Arago, le physicien français qui a mené des mesures sur l’arc méridien de la terre.

Belle descente avec vue mer par le Pas Vincenç et le col des Quer. Après les ruines de Castellet, nous prenons à gauche le Cami d’En Vidal avec d’anciennes maisons en terrasses et le refuge d'En Vidal récemment rénové mais fermé, puis vers la route MA-10 que l’on traverse plusieurs fois avant d’arriver à Estellencs, le plus petit village de Majorque. 

Nuitée au Plana Petit hôtel, un bel établissement avec terrasse panoramique sur la mer.


Mercredi 8 septembre : Estellencs - Banyalbufar - Esporlès

Une étape agréable et panoramique suivant l’ancien chemin muletier Estellencs - Esporlès avant la construction des routes actuelles. 

A mi-chemin, le village carte postale de Banyalbufar avec ses rues sinueuses à flan de montagne sur la Méditerranée. Ses origines remontent au 10e siècle pendant l’occupation des Maures qui construisirent sur des kilomètres de terrasses en pierre sèche plus de 1000 maisons avec un système d’aqueducs et de levadas pour l’irrigation des cultures !

Au terme du parcours, Esporlès une petite ville de 4000 habitants avec ruelles étroites et pittoresques. Son économie reposait par le passé  sur l’agriculture des amandiers et des orangers. Grâce à l’abondance de l’eau collectée dans la montagne, ce fût aussi un des plus grands centre de l'industrie textile de Majorque.

Nuitée à l'Albergue juvenil Sa Bacpackers


Jeudi 8 septembre : Esporlès - Valldemossa - Deià

Nous retrouvons le sentier au nord est d’Esporlès et rejoignons Valldemossa par les cols Sa Basseta et Sant Jordi dans un environnement minéral et boisé.

Le village se distingue par ses maisons soigneusement restaurées et décorées. La plupart d’entre elles laissent voir à travers leur porte vitrée, le hall typique des maisons majorquines. 

Valledemossa est célèbre pour avoir hébergé dans un ancien monastère, la Chartreuse Royale, Georges Sand et Frédéric Chopin

Nous quittons le village par la rue Oliveres et montons par une forêt touffue sur le plateau de Pla des Aritges, puis le Puig du caragoli d’où l’on peut admirer au loin les sommets de la Tramuntana. 

Longue descente par un sentier balisé par des cairns de pierre jusqu’à Deià, un village pittoresque perché sur une colline avec ses maisons de couleur ocre au milieu de massifs d’oliviers et de conifères. 

Nuitée à l’hostal Villa Verde.


Vendredi 10 septembre : Deià - Soller

L’itinéraire s’étend entre la montagne et la mer sur les versants du massif d’Ex Teix

Le sentier est maintenant bien balisé et a conservé ses pavements anciens. A la Chapelle de Castell, direction nord vers le Phare de Cap Gros dominant du haut d'une falaise de 120 mètres la mer et le port de Soller.

Nous prenons le tramway pour rejoindre le centre ville de Soller, l’un des plus anciens au monde et l’attraction touristique de l’île. Avec ses 13000 habitants Soller est le centre commercial et culturel de la Serra Tramuntana. La grande place avec son église imposante en pierre, les rues étroites, les nombreuses boutiques et les terrasses de café, font de Soller une des villes les plus agréables de Majorque.

Nuitée à l'hostal Nadal


Samedi 11 septembre : Soller - Refuge de Tossals Verds

Nous quittons Soller nord-est pour rejoindre le Barranc de Biniaraix, un chemin historique avec plus de 2000 marches construites dans un canyon qui a été depuis des temps immémoriaux la principale voie de communication entre Soller et le monastère de Lluc. Sur près de 5 kilomètres, nous montons progressivement de terrasse en terrasse vers Col de l'Offre avec des vues panoramiques sur la vallée de Soller. Au sommet, un superbe point de vue sur le lac de Cuber d'un bleu profond, une des réserves artificielles qui fournit de l'eau à Palma et ses environs.

Au parking du lac sur la MA-10 nous prenons la variante nord par l'ancien canal de la vallée de Mancor pour rejoindre le refuge de Tossals Verds.

La variante sud par le Pas de Llis, certes plus courte est plus difficile avec des parois rocheuses à escalader !

Nuitée au refuge.


Dimanche 12 septembre : Refuge de Tossals Verds - Monastère de Lluc

Du refuge nous prenons le chemin inverse de la veille jusqu'à la bifurcation vers Lluc. Le sentier monte progressivement dans une vallée d'altitude bordée de montagnes jusqu'au col des Prat à 1205 m. La vue s'ouvre sur la presqu'île d'Alcuida et la plaine à l'horizon. Après les cols des Telégraf et de Cases de Neu, la descente vers Lluc commence sur un magnifique chemin pavé les Voltes d'en Galileu puis sur un chemin forestier jusqu'à la fin du parcours.

Le Monastère de Lluc, centre religieux et intellectuel est le principal lieu de pèlerinage de Majorque. L'adoration de la vierge noire remonte au 13e siècle. Des chemins de pèlerinage y ont été aménagés dès cette époque pour relier le monastère aux centres urbanisés les plus importants Soller au sud-ouest, Pollença au nord est et Inca au sud vers la plaine centrale de Majorque. Ces chemins séculaires restaurés par endroits sont maintenant fréquentés par les randonneurs.

Nuitée dans une cellule confortable du Monastère.


Lundi 13 septembre : Monastère de Lluc - Pollença
Après une belle montée vers le refuge de Son Amer et la chapelle de S'Ermita, nous arrivons au col des Pedregaret , puis sur une petite route jusqu'à la ferme de Binifaldo. Nous sommes maintenant sur le Cami Vell, l'ancien chemin de Lluc à Pollença, un long tracé sinueux descendant à travers la forêt jusqu'à la route MA-10 que l'on longe ensuite sur un sentier jusqu'à Pollença. Ancienne ville romaine, Pollentia fut la capitale de Majorque et l'ensemble des iles Baléares pendant toute la domination romaine. L'escalier des 365 marches qui mènent à l'oratoire et l'ancien Pont Romain signent la fin de notre périple ! Nous prenons le Ferry au port d'Alcuida à 17 heures pour rejoindre dans la soirée Ciutadella à Minorque.
Découverte de Minorque
Pour notre séjour de 5 jours à Minorque, nous avons réservé une chambre dans un ancien couvent El claustre de Ciutadella situé au centre de la ville historique de Ciutadella. Le vieux quartier très animé avec ses restaurants et bars est composé de petits immeubles et maisons aux façades colorés.
En contre-bas des remparts le Port et en bord de mer le Castell de Sant Nicolou une tour octogonale autrefois utilisée pour défendre l'entrée du port.
Le Cami de Cavalls au sud de Ciutadella entre le Cap d'Andraxt et la Cala Galdena
Le village de pêcheurs de Fornells au nord est de Minorque où l'on peut déguster un plat typique comme la caldereta (soupe de homard) 
La Cala Morell sur le Cami Cavalls au nord de Ciutadella, une crique entourée de maisons blanchies à la chaux au dessus des falaises
Port Mahon, la capitale de Minorque avec son célèbre Mercat de Pescados pour déguster des tapas
Informations pratiques complémentaires 
Documentation générale :  Ile de Majorque 
Transports Majorque : lignes de bus 
Documentation générale :  Ile de Minorque
Transports Minorque : lignes de bus
Ferry entre Majorque et Minorque : Alcudia - Ciutadella 
Aéroport arrivée : Palma de Majorque
Aéroport de retour : Mahon Minorque 
Commentaires
Par Félix35 le 17.12.21 00:49
Eh bien, ce n'est pas ce que nous avons vu ! Pas de grosses voitures ni bling bling... Palma est une jolie ville, certes avec beaucoup de touristes, la plupart comme nous et nous trouvions facilement une table dans des petits restos pour dîner. Pour l'hébergement à Palma nous avions choisi une auberge de jeunesse en plein centre (une chambre pour 2), dans un appartement style rétro agréablement meublé et surprenant pour le mois de septembre à moitié rempli!
En dehors de la capitale, peu de monde où nous sommes allés en bus faire des visites et peu de randonneur sur le GR 223 que nous avons parcouru pendant 10 jours!
La route MA10 dans la Tramuntana est un spot reconnu pour le vélo. Nous avons vu beaucoup de cyclistes sur cette route et dans les villages étapes.
Une belle escapade cyclo à faire à partir de Soller : Bâteau depuis Port-Soller jusqu'à la Cala Sa Calobra et retour vélo par la légendaire route serpent MA 2141...
Même impression pour Minorque, sillonnée pendant 5 jours en mode routard avec les transports en commun!
Par Angstrom le 23.11.21 07:58
Très intéressant. J'ai du une attitude ambivalente vis à vis des Baléares. Je sais que c'est très beau et j'ai envie d'y aller pour ça. Mais je sais aussi que c'est une énorme destination très prisée des touristes en tous genres y compris les fêtards que je crains d'être déçu. Je dois avouer être assez sensible aux excès du tourisme de masse. J'en suis facilement affecté et donc in fine je choisis souvent des destinations moins spectaculaires mais plus calmes. Je ne supporte pas le bling bling, les grosses voitures etc.
Est ce que je peux quand même trouver des coins sympas pour rouler là bas en itinérance sur quelques jours ?
Merci pour ce partage.
Par Félix35 le 07.10.21 06:50
Eh oui une superbe destination aussi pour les cyclistes. Nous avons vu beaucoup de groupes sur la route de la Tramuntana et même partagé une soirée dans un hébergement avec un couple cyclo américain de Californie!
En randonnée, la Sierra avec ses chemins empierrés ancestraux vaut le détour mais c'est surtout la partie est entre Deià et Pollença bien balisée qui est fréquentée notamment par les tours opérateurs.
Par Admin le 29.09.21 20:18
Chouette ! Je connais très bien les 2 îles à vélo pour avoir roulé la totalité du cami de cavals à VTT et la Sierra de tramuntana à vélo de route, mais à pied ça donne des envies !
Ajouter un commentaire

Félicitations

Poursuivre la lecture

Pau - Dakar 2019 - Le Maroc 2

Randonnée Ile d'Yeu
juillet 2020

TOUR DE DORDOGNE
Du 11 juillet 2020 au 14 juillet 2020

Cyclo-Gravel : véloroutes, voies vertes, salut à Fébus<

9 juillet 2021, du chant du coq à l'heure du lièvre

Randonnée dans le golfe du Morbihan
Juin 2020

OUTDOOR Stories

Vos plus belles aventures outdoor



Propulsé parVisuGPX